30 janvier 2008

ALAIN MONTESSE

 

b124d1002a67a1c5841acb728154fde3.gif

Alain Montesse, auteur de films éperonnants tels que U.S.S. (1969 - 1970), Les situs heureux (1969) et Etude pour Déserts (1982 - 1986), ce dernier répondant fortichement au souhait de Varèse ("Je veux qu'on fasse un film sur Déserts", 1954) a donné deux visioconférences sur le cinéma expérimental et sa numérisation.

En attendant leur publication-papier, leur résumé est en ligne sur

http://www.artemis.jussieu.fr/ct/kinumexp.htm

Les versions intégrales sont en streaming (Real) sur

http://www.artemis.jussieu.fr/ct/ct060215.ram

http://www.artemis.jussieu.fr/ct/ct070515.ram

et téléchargeables sur


http://video.artemis.jussieu.fr/ct2006/ct060215.rm
http://video.artemis.jussieu.fr/ct2007/ct070515.rm

Le site d'Alain Montesse


 

22 janvier 2008

FRANK ZAPPA AU THEATRE DEJAZET ❘ PARIS

218c52d3bbefe4c3bfc24570a3207264.gif

The Big Note/Zappa alchimiste, révélée à Flers le 10 janvier 2008 sonne au Théâtre Dejazet les mardi 22 janvier, mercredi 23 janvier et jeudi 24 janvier à 20h30.

Une halte obligatoire pour découvrir le shéhérazadesque show de Jean-Luc Rimey-Meille et de son impressionnant équipage.

Théâtre Dejazet

41, boulevard du Temple

75003 Paris

M° République

Tel : 01 48 87 52 55

http://www.dejazet.com/

Le blog The Big Note


the big note
Frank Zappa
alchimiste


création janvier 2008
tournée nationale
du 11 au 31 janvier 2008

"Si vous avez un rêve de l’avenir, sachez qu’un jour il se réalisera.
Les rêves deviennent vérité. Ils sont l’essence même de la réalité".
Frank Zappa
extrait de
Economie Eskimo – le rêve de Zappa de Pacôme Thiellement

musiques
Frank Zappa
Jean Luc Rimey-Meille

texte
Pacôme Thiellement

comédiens
Marco Bataille-Testu
Marie Lemoine

costumière
Fanny Mandonnet

Guitare
: Jean Marc Simon
Basse
: Pascal Berne
Batterie
: Attilio Terlizzi
Synthé
: Fred Escoffier
Percussion
: Sébastien Bonniau

effectif
11 cordes
violon 1
: Corinne Basseux / Thierry Tisserand / Gaëlle Israelievitch
violon 2
: Jean-Yves Ehkirch / Anne Faucher / Jean-Daniel Rist
altos
: Véronique Talbot / Aïda Carmen Soanea
violoncelle
: Vincent Vaccaro / Aurore Doué-Debart
contrebasse
: Fabrice Béguin
quintette à vent
flûte
: Aurélie Wiart
hautbois
: Alain Hervé
clarinette
: Gilles Leyronnas
cor
: Frédéric Bois

trompette
: Vincent Requeut
trombone : Jean-Pierre Guillouet
e544ed50482bc2db7eb221f7e0c0f19d.jpg
Zappa/Solange Guéry
LES DATES DE CONCERTS


jeudi 10 janvier 2008
Flers (61) le Forum

mardi 15 janvier 2008
Lisieux (14) Théâtre

mardi 22 janvier 2008
Paris - Théâtre Déjazet
mercredi 23 janvier 2008
jeudi 24 janvier 2008

samedi 26 janvier 2008
Théâtre de Caen (14)

mardi 29 janvier 2008 Théâtre de
Cusset (03)

juillet  2008
Festival  Jazz à Vienne (38)
0ed3fbbccf86cd4f9e90ece41728e305.gif
The Big Note

Frank Zappa Alchimiste


Rock, Jazz, Cabaret, Musique moderne, Musique de film …Travailler sur la musique de Frank Zappa, c’est caresser l’infini du bout des doigts.
L’œuvre de Zappa est une œuvre ultime, à la fois protéiforme et unique, miroitant de multiples facettes mais toujours homogène : un diamant.
C’est un art chargé d’émotion, de sagesse savante et de banalité transfigurée. C’est aussi une philosophie de la joie.
L’ENSEMBLE de Basse Normandie a décidé de jouer cette musique et de jouer avec elle , de présenter – à travers un nouveau prisme – l’unité radicale de cette œuvre transdisciplinaire.
Cette unité sonore, visuelle, littéraire, politique et sociale emprunte des chemins sinueux : continuité conceptuelle, temps sphérique, imagerie Freak, utopie sociale ...
Zappa, comme Rabelais, comme Jarry, n’était pas seulement un humoriste mais aussi un métaphysicien.
Nous avons choisi de prolonger cette vision musicale.
Jean Luc Rimey Meille & Pacôme Thiellement

Quelques titres



Watermelon In Easter Hay
Regyptian Strut
Little Umbrellas
Project X
Inca Roads
Duke Of Prunes
RDNZL
Echidna’s Arf (off You)
Don’t You Ever Wash That Thing
Peaches En Regalia
Sinister Footwear
Opus 4 N°4, premier mouvement (minuetto) de Francesco Zappa

15 janvier 2008

DANIEL YVINEC ❘ THE LOST CROONERS

1c370a9845868f947410f84a216581bf.jpg
Daniel Yvinec

Daniel Yvinec & The Lost Crooners seront en concert les 25, 26 (à 22h) et 27 janvier (à 21 h) au Sunset à Paris.

Le 25 il invitera la chanteuse
Karen Lanaud ; le 26, ce sera la voix et le cornet de poche de Médéric Collignon.
Et le 27 janvier,
John Greaves viendra mêler sa voix aux grands standards de Broadway revisités par Les Lost Crooners.

Daniel Yvinec : contrebasse, Nelson Veras : guitare, Stéphane Galland : batterie.

Sunside/Sunside : www.sunset-sunside.com

b71d35fef30980a658264d6e4eec46b9.jpg

www.myspace.com/thelostcrooners
www.beejazz.com

12 janvier 2008

JEAN-LUC MOREAU ❘ SIMONE DE BEAUVOIR

 

d7aa369362b40e993fd786d3fb091eac.jpg

Les célébrations tombent à verse sur le centenaire de la naissance de Simone de Beauvoir. Remémorations tabloïd et hertzienne vont bon train, soulignant (à juste titre) l'engagement pionnier, militance de toute une vie, cause des femmes. Quotidiens, hebdomadaires, radios, téloches nous le rappellent. Simone de Beauvoir se voulut femme indépendante. (« On ne naît pas femme : on le devient... C'est l'ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu'on qualifie de féminin. » ) Quelques-uns de ses ouvrages sont cités qui renvoient le spectateur hâtif, avide d'images flash et de brèves expédiées, à une oeuvre qu'il ne lira peut-être jamais. Tout va si vite.

Hommages rapides. Hommages de circonstance. Le nom de Simone de Beauvoir nous reviendra en 2036, un demi-siècle après le trépas. Quelques livres cependant vont plus loin que l'oeillade. Peu cités par des médias qui ne semblent pas au courant. Ceux d'Huguette Bouchardeau, de Danielle Sallenave méritent lecture. Ce sont auteurs qui ont beaucoup à dire. Jean-Luc Moreau n'a pas cherché dans le calendrier des nécrologies fameuses pour cadrer un sujet qui ferait parler de lui. Le théoricien de La Nouvelle Fiction, meilleur exégète de l'oeuvre de Frédérick Tristan et contributeur de qualité aux revues La Presse Littéraire et La Soeur de l'Ange, possède un certain bagage qui l'autorise à écrire sur Simone de Beauvoir. Jean-Luc Moreau a publié Le Paris de Jean-Paul Sartre et de Simone de Beauvoir (Editions du Chêne, 2001) et Sartre, voyageur sans billet (Fayard, 2005), deux sommes incontournables.

Avec Simone de Beauvoir, Le goût d'une vie, Jean-Luc Moreau pose, d'une certaine façon, la dernière pierre d'un triptyque mis en chantier il y a sept ans. Mais il serait assez stupide de croire que cet écrivain (nouvelliste, essayiste, traducteur) s'est mis au goût du tandem Sartre/de Beauvoir à la lisière du nouveau siècle. Ancien professeur de philosophie, ce membre de l'ex-revue Roman est un lecteur complet, un connaisseur passionné, un passeur et, disons-le, un herméneute au style limpide.

Clair, son point de vue est clair. Tout est inclus dans le titre qui soutient cette évocation de Simone de Beauvoir : Le goût d'une vie. Son essai (un coup de maître !) consiste à exposer (livres et biographèmes à l'appui) l'ensemble des caractéristiques gustuelles  qui traversent une oeuvre, une vie. Nulle anecdote faquine, Jean-Luc Moreau écrit textes en mains. Ceux de Simone de Beauvoir évidemment, de Sartre bien sûr, de Nelson Algren, il va de soi. Autres encore. Il élabore autour du goût un tracé savant, sorte de spire entretressée, qui dit chez Simone de Beauvoir l'impulsion de vie. Depuis la colère en triomphe jusqu'au triomphe de la détresse.

Approche d'une vie, réflexion élucidante, Simone de Beauvoir, Le goût d'une vie est à mon sens l'ouvrage qu'il convient de posséder pour comprendre ce que signifie, pour un écrivain née femme en 1908, aimer  la littérature, admirer le geste d'écrire,  chercher le bonheur. D'une écriture alliée à la promenade, souple, chaleureuse, tactile, Jean-Luc Moreau convie chaque lecteur curieux de connaître (de connaître vraiment) le feuilleté de la vie de Simone de Beauvoir (ambiguïté, multiplicité), ses enthousiasmes, ses inquiétudes, ses terreurs. Et, comme après la lecture d'un grand livre, on en ressort un peu moins bête.

JEAN-LUC MOREAU

SIMONE DE BEAUVOIR, LE GOUT D'UNE VIE

ECRITURE

369 pages, 22 €

www.editionsarchipel.com

 

05 janvier 2008

LES PERES DE L'INVENTION ❘ LE MANS

 

11ab72ac002add2bb505adc34c5ab0f0.jpg

Quand les Ohrelandais se mêlent à la foule des foufous zappomagmant du Mans, c'est au Kiosque Mozaïc pour le 10ème anniversaire de la bête.
C'est gratuit, vers 15:30, et au
Jardin de Tessé.

Date de l'événement : 11 janvier 2008

Voir Sebkha-Chott

2f533ada00c7f11c2c7cce76950df583.png

TOM rencontre LES PEPERES DE L'INVENTION

à 20:30  à la MJC PLAINE DU RONCERAY

LES PERES DE L'INVENTION est un groupe / collectif fortuit qui regroupe les formations SEBKHA CHOTT (Mekanik Metal Disco), MENTAT ROUTAGE (Free Jazz Rock Experimental), ZONDER ZEEP (Punk Jazz Anime) et GENBAKU (Improvisation Dirigée) pour un spectacle concert qui réunira prés de 17 musiciens sur scène, et où se mélangeront compos originales, improvisations débridées, duels et délires foutraques... Ce que le Mans abrite de plus gratiné.

TOM : Déjà quinze ans de scène pour cet artiste résolument inclassable, dont la musique est totalement hors temps, hors norme, hors mode et farouchement libre. Philippe Perot alias Tom a décidé un jour de "dédier tout son temps et toute sa vie à la musique". Nourri d'influences diverses telles qu'Igor Stravinski, Ravi Shankar ou John Coltrane, Tom a surtout été marqué par l'art de Christian Vander et de Magma. On raconte même que traumatisé par la découverte du maître de la zeuhl music, Tom écouta chaque jour pendant un an le "Mëkanïk Destruktïw Kommandöh" de Magma. Mais la musique de Tom évoque également d'autres univers, les musiques monastiques tibétaines, les musiques de l'Est, ou les productions de groupes expérimentaux tels que Sameti, Faust ou Fille Qui Mousse.

Renseignement : 02 43 72 52 22 (MJC Plaine du Ronceray)

04 janvier 2008

BLUM BROTHERS ❘ GILBERT SHELTON

f1723831fbba052d44925e28de3b90f4.jpeg
Gilbert Shelton au piano

Bruno Blum et Gilbert Shelton en live ! Les Blum Brothers ont engagé (mais oui !) le dessinateur  de Not Quite Dead et des Freak Brothers. Shelton chante et joue du piano au Jockomo depuis des mois, mais peut-être attendaient-ils 2008 pour annoncer l'époustouflant événement. Question de meilleurs voeux !

0737df481673e0f8a485aacf40802dc9.jpeg


Mercredi 9 janvier à 21h30
Le Jockomo

41 rue St Maur 75011 Paris
M° Voltaire/Léon Blum
Entrée libre
www.docreggae.com

6b2402fb37a5dee4c270337b3b3ac0b7.jpg

02 janvier 2008

LA PRESSE LITTERAIRE ❘ STENDHAL

2eeccc8b9183d65fa1c0990a44cdf2d5.jpg

Digressions : Jubilé, par Joseph Vebret
Dossier - Autour de Stendhal
Voyage en Stendhalie, par Pierre Cormary
La Chartreuse de Parme et l’éternel présent, par Eli Flory
Un conte stendhalien, par Jean-François Foulon
Stendhal en Italie, par Giovanni Dotoli
Notice sur Henry Bayle par lui-même
Entretien : Ghislain de Diesbach : « Le goût des livres m’a donné celui de leurs auteurs », propos recueillis par Christopher
Entretien : Marie-Pierre Gracedieu. Le réveil de « La Cosmopolite », propos recueillis par Marie Donzel
Entretien : Pol Vandromme : « Une indifférence de rébellion », et de l’imposture avantageuse », propos recueillis par Frédéric Saenen
Relecture : Ici & Ailleurs. Une lecture de l’œuvre de J.M.G. Le Clézio, par Marc Alpozzo
Hommage à Dominique de Roux, Ode au Cinquième Empire, par Luc-Olivier d’Algange
Le cahier critique : Alain Robe-Grillet, Catherine Sauvat, Philippe Barthelet, Arnaud Bordes, William Faulkner, Georges Sorel, Marius Daniel Popescu, Paul Léautaud
Chroniques
Hors lignes, par Pierre Jourde :
Mémoires d’outre pleine
Revue de détail, par Jean-Jacques Nuel
Lire la musique, par Guy Darol
La chronique anachronique, par Hubert de Champris :
Stendhal, apôtre de la transparence
Sérieuses facéties, par Gil Jouanard :
Hier, vous êtes bien gentil…
Littératures sur la Toile, par Jean-François Foulon
Le Dit du vieux Gourmet, par Bertrand du Chambon
Fugues inordinaires, par Pascale Arguderas :
Vacancer autrement
Écriture(s), par Jean-Luc Moreau :
La victime des livres
Fictions - Nouvelles
Les images de l’intime, par Alain Helissen
Vagabondages, par Ygor Yanka

0f27f43f15ad04e55762a4c5728cadb7.jpg

A partir de cette nouvelle livraison de La Presse Littéraire, j'inaugure une chronique intitulée Lire la musique où j'examine l'actualité des livres (essais, romans, biographies, dictionnaires ...) qui mettent le son en majesté.

Ainsi, dans le numéro 12, j'évoque des ouvrages de Clinton Heylin, Philippe Robert, Diedrich Diederichsen, Lester Bangs, Jim DeRogatis, Greil Marcus, Legs McNeil & Gillian McCain ...

La Presse Littéraire

N°12 - décembre 2007/janvier-février 2008

160 pages - 19,50 €

www.presselitteraire.com